Collision - Marie-Pierre Garnier

CollisionDans ce roman, Marie-Pierre Garnier décrit l’après-midi ordinaire précédant l’envol d’un jet privé de l’aéroport de Lisbonne. L’accident, que l’on attend longtemps d’ailleurs, n’est que prétexte à dresser le profil psychologique du pilote, de l’aiguilleur du ciel, du client et du manutentionnaire.

Chacun des personnages affirme ses choix en fonction de son expérience, de sa position dans la société et de l’avenir auquel il rêve. Peter veut sublimer sa fureur de vivre ; Elsa va porter la femme au firmament du monde ; Manuel est résolu à se battre seul entre les pauvres et les nantis, ceux du dehors et ceux du dedans ; Jean-Marc avance, modèle de réussite, toujours plus haut, toujours plus loin.

Sont opposés avec beaucoup d'assurance conformisme et exaltation, machisme et féminisme, richesse et pauvreté, arrivisme et modestie. Pourtant, lorsque dans le brouillard se produit la collision, c’est la certitude de maîtriser le destin qui explose. La vie est si fragile...

 

Résumé :

À l‘aéroport de Lisbonne, un jet privé explose. La vie de quatre personnages bascule au même instant. Hasard ? Destin ?
Inspiré de deux accidents d’avion largement médiatisés, ce roman explore le passé et le caractère des quatre protagonistes pour éclairer l’enchaînement de circonstances qui mènent à l’accident.


Peter, le pilote autrichien, est amateur de sensations fortes et cherche l’ultime moyen d’échapper à la monotonie et à l’anonymat. Il attend, fébrile, l'autorisation de décollage. Dans la tour de contrôle, Elsa, l’ambitieuse stagiaire venue d'Angola, vient de découvrir qu’elle est enceinte et ne parvient pas à se concentrer sur son travail. Sur le tarmac, Manuel, un manutentionnaire aigri, passablement imbibé d’alcool, commet imprudence sur imprudence. Quant à Jean-Marc, le grand manager sympathique qui vole de succès en succès, il est pressé de rentrer à Paris pour fêter la signature d’un important contrat.
Mais une chape de brouillard s’est abattue sur Lisbonne, retardant le départ du jet. D’heure en heure, les contours de la tragédie se précisent…

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire